Colloque de traduction

avec Gianna Molinari

Les traductrices et traducteurs ne sont pas seulement des lecteurs particulièrement attentifs, mais aussi d’importants passeurs entre les langues et les cultures. En collaboration avec le Literarisches Colloquium Berlin (LCB) et avec le soutien de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, le Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL) et Palais Valais, cette année réunira une fois de plus des traductrices et traducteurs de littérature germanophone à Loèche-les-Bains.
Parmi la longue liste des autrices et auteurs invités par le Colloque de traduction, on compte Peter Weber (2006), Michel Mettler (2007), Lukas Bärfuss (2008), Katharina Faber (2009), Rolf Lappert (2010), Melinda Nadj Abonji (2011), Christoph Simon (2012), Arno Camenisch (2013), Jonas Lüscher (2014), Peter Stamm (2015), Monique Schwitter (2016), Urs Mannhart (2017) et Nora Gomringer (2018). Les langues participantes ont été le suédois, l’ukrainien, le français, l’italien, le chinois, l’arabe, le slovène, l’anglais, le turc, le serbe, le roumain, le russe et le perse. Le Colloque de traduction contribue ainsi massivement à la publication de littérature suisse dans des langues étrangères.
Cet atelier de deux jours se focalise sur une œuvre actuelle d’un·e auteur·e suisse, cette année en la personne de Gianna Molinari et de son roman Hier ist noch alles möglich (« Ici tout est encore possible »). Ce premier roman, publié en 2018 chez Aufbau, a valu à son autrice domiciliée à Zurich le Prix 3sat du concours Bachmann à Klagenfurt en 2017 ; elle a également été nominée pour le Prix littéraire suisse 2018.
Six traductrices et traducteurs sont invité·e·s à discuter avec l’autrice de questions d’interprétation et des exigences stylistiques de son roman : Anne Posten (USA), Carla Imbrogno (Argentine), Marta Eich (République tchèque), Franco Filice (Italie), Shiri Shapira (Israël) et Gulnoz Nabieva (Usbekistan). Le séminaire est dirigé par Jürgen Jakob Becker (LCB).
Les participant·e·s présenteront dans le cadre du festival de littérature de Loèche-les-Bains les résultats de cet atelier et de leur travail de passeur de frontières culturelles.


Aperçu sur le colloque de traduction :
samedi 29 juin 2019, 10h30

Jürgen Jakob Becker
Né en 1964, responsable de la programmation au Literarisches Colloquium Berlin et directeur du Deutscher Übersetzerfonds. Il dirige les colloques de traduction dans le cadre du festival de littérature. Il a co-édité le volume « Zaitenklänge. Geschichten aus der Geschichte der Übersetzung » (Matthes & Seitz 2018).

Marta Eich
Née en 1972, travaille comme traductrice littéraire à Berlin. Elle traduit principalement de la prose contemporaine en tchèque, comme par exemple les livres de Zsuzsa Bánk, Iris Hanika ou Peter Stamm.

Franco Filice
Né en 1954, travaille comme traducteur à Naples. Il traduit depuis plus de dix ans principalement de la littérature contemporaine germanophone en italien, avec notamment Jo Lendle, Maja Haderlap, Bov Bjerg, Sylvie Schenk, Thomas Meyer et Alex Capus.

Shiri Shapira
Née en 1987, travaille en tant que lectrice, traductrice et bloggeuse à Jerusalem. Elle traduit de l’allemand, du yiddisch et de l’anglais en hébreu, notamment des œuvres d’Annemarie Schwarzenbach, Ödön von Horváth et Wolfgang Herrndorf.

Anne Posten
Née en 1986, a étudié la germanistique, l’écriture créative et la traduction littéraire aux États-Unis. Elle vit à Berlin, où elle a notamment traduit Anja Kampmann, Thomas Brasch et Carl Seelig, et où elle enseigne l’écriture créative.

Carla Imbrogno
Née en 1978, travaille comme traductrice, autrice et médiatrice culturelle à Buenos Aires. Elle a traduit des œuvres d’Alexander Kluge, Mauricio Kagel, Elfriede Jelinek, Katja Brunner, Thomas Köck et Daniel Mezger en espagnol, ainsi que des poèmes de Daniela Seel, Albert Ostermaier et Tristan Marquardt.

Gulnoz Nabieva
Née en 1981, a étudié la philologie allemande et anglaise. Elle a publié en 2014 une anthologie illustrée autour de la route de la soie en collaboration avec Elmar Neuss. Elle a notamment traduit Ilija Trojanow, Rafik Schami, Matthias Nawrat, Saša Stanišić et Shida Bazyar en ouzbek. Elle travaille au Goethe Institut de Taschkent.

Page d’accueil
Newsletter
Deutsch | English

Randonnée littéraire
25ème Festival International de Littérature
26 au 28 juin 2020